Comment lutter contre l’éjaculation prématurée

L’éjaculation précoce est une éjaculation qui survient trop vite après le début de la stimulation sexuelle, sans contrôle volontaire possible.

Il n’existe pas vraiment de définition universelle, notamment sur le temps minimal avant d’éjaculer lors d’une relation sexuelle, mais il est important que l’homme puisse contrôler le moment de son orgasme afin d’avoir le maximum de plaisir pendant le rapport sexuel.

On parle donc d’éjaculation précoce ou prématurée lorsque l’éjaculation survient trop vite et avant que l’un ou l’autre des partenaires ne le souhaite.

Les causes principales de l’éjaculation précoce

La cause principale de l’éjaculation précoce est la faiblesse du muscle pubococigène (PC) occasionné surtout par la mauvaise pratique de masturbation pendant l’adolescence.

La seconde cause de l’éjaculation précoce est l’hypersensibilité du gland face au stimulus sexuels, ce qui, inévitablement, provoque l’éjaculation des l’introduction du gland dans le vagin, due à la température et à l’humidité de celui-ci.

La troisième cause est un dysfonctionnement, relativement peu brutal, des récepteurs de sérotonine et dopamine, ceux-ci donnent lieu au déclenchement de l’impulsion cérébrale responsable de produire l’orgasme et elle voyage donc avec plus de rapidité occasionnant de cette manière l’éjaculation précoce.

Les différents traitements et exercices contre l’éjaculation prématurée

Le traitement pour l’éjaculation précoce est focalisé sur plusieurs actions :

Réduire l’anxiété ou l’angoisse qui se présentent au moment érotique en augmentant la conscience corporelle et sensuelle du sujet, améliorer la qualité de l’expérience sensorielle.

Cela est obtenu par la verbalisation des peurs et angoisses, car en les rendant conscientes, on peut les manier et contrôler plus facilement, en plus d’ effectuer une série d’exercices avec lesquels l’individu reconnaît les signaux que son corps lui envoie pour indiquer quand il est tellement excité et que l’éjaculation est proche et ainsi jouer avec le degré d’excitation.

On peut aussi réduire l’angoisse en utilisant des médicaments spécifiques ou avec quelques antidépressifs, qui comme effet collatéral, ralentissent dans certains cas l’éjaculation, tout ceci sous la supervision du médecin spécialiste en sexualité.

On peut aussi effectuer des exercices simples pour gagner le contrôle. Ceux-ci consistent dans la stimulation du pénis (par soi-même ou par sa partenaire) pendant un temps et la cessation juste avant l’éjaculation.

Après une période de repos de 30 à 60 secondes on reprend la stimulation et on l’arrête de nouveau juste avant l’éjaculation. Cet exercice de stimulation clinique doit être répété de cinq à six fois avant d’atteindre l’éjaculation (lors de la masturbation ou pendant une relation sexuelle avec sa partenaire).

Quelques conseils pratiques

Se masturber avant le rapport sexuel peut paraître compliqué au premier abord, mais si vous savez que vous allez avoir une relation sexuelle, il est conseillé de vous masturber quelques heures avant. Tout simplement pour relâcher un peu la pression et être moins excité au moment où il faudra répondre présent !

Faites des exercices de Kegel. Vous en avez peut-être déjà entendu parler, il s’agit d’exercices consistant à renforcer le muscle pubococcygien, c’est le muscle dont vous vous servez pour arrêter d’uriner. Il suffit juste de contracter et relâcher ce muscle (quelques minutes par jour), cela à pour but d’améliorer votre tonus musculaire et de mieux vous contrôler.

Porter un préservatif désensibilisant peut aussi s’avérer une bonne solution et vous pouvez sentir immédiatement le résultat. Tenter de mettre des préservatifs dits longue durée ou désensibilisants afin de réduire votre sensation de plaisir et d’éjaculation.

Agissez lentement, mais sûrement, l’acte sexuel n’est pas une course alors n’hésitez pas à vous attarder sur les préliminaires, prenez votre temps pour exciter votre partenaire tout en évitant de trop vous exciter.

Cela lui donnera déjà du plaisir et quant à vous, concentrez vous sur ce que vous lui faites, au moment de passer à l’acte, pensez à son plaisir principalement et n’hésitez pas à prendre une pause si nécessaire, elle préférera toujours ça à une éjaculation prématurée.

Contrôler votre respiration : Cela peut paraître stupide au premier abord, mais votre respiration est très importante. Il vous faut au maximum respirer de façon lente et profonde, au contraire d’une respiration rapide. Cela peut paraître insignifiant, mais cela vous tiendra moins excité et vous donnera plus de contrôle sur vous.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*