Comment soigner l’éjaculation précoce ?

D’après les statistiques, éjaculer trop tôt peut concerner 30% des hommes. Cela se définit comme une éjaculation en moins de 2 minutes après la pénétration du gland dans le vagin.

C’est très courant au cours des premiers rapports sexuels et non traitée, elle peut perturber la vie du couple. Mais il faut savoir qu’il existe quelques méthodes pour soigner l’éjaculation précoce.

Le contrôle sensitif

Il fait partie des méthodes naturelles pour soigner l’éjaculation précoce et est associé au « stop-and-go ». Il est efficace mais provisoire et le sujet a besoin d’une partenaire compréhensive.

Avant de le commencer, il est indispensable que les deux partenaires soient bien préparés, se détendent et se vident l’esprit de toutes les préoccupations. Cela, pour éviter tout facteur inhibant. Un bain peut même être nécessaire.

La posture à adopter est très facile. Il suffit que l’homme s’allonge sur le dos et sa partenaire s’assoit sur ses cuisses, la main sur les organes génitaux.

La méthode proprement dite consiste en l’absence de pénétration, mais la femme stimulera le pénis de son homme et stoppera l’action lorsque celui-ci sentira l’arrivée de l’éjaculation. Un gland violacé en est le signe.

Après quelques instants de repos, elle recommencera plusieurs fois et cela peut durer 30 à 40 minutes jusqu’à l’éjaculation, avec un rythme maintenu à 15 jours. Le couple peut communiquer pendant les manœuvres et il est important de savoir que la manœuvre n’est pas douloureuse.

Le squeezing ou compression

C’est une stimulation sexuelle de l’homme par sa partenaire et toujours sans pénétration. Elle peut prendre 20 à 30 minutes sans éjaculation et l’ambiance doit être la même que pour le contrôle sensitif. Cette seconde phase pour soigner l’éjaculation précoce est à maintenir 7 jours.

Elle consiste à stimuler la verge par compression active et circulaire de la racine du gland, entre le pouce et l’index.

Au moment où l’éjaculation devient imminente pour l’homme, la femme doit resserrer les doigts par une compression de 2 à 3 secondes. C’est l’effet de la compression qui stoppera le réflexe d’éjaculation.

Le Coitus Interomptus

C’est une introduction de la verge sans activité sexuelle. La femme se place au-dessus de l’homme et le couple ne fait aucun mouvement.

Quand l’envie d’éjaculer approche, l’homme dira à sa partenaire de se retirer et celle-ci pratique tout de suite la compression du gland. Ensuite, elle reprend la position coïtale et répète l’acte.

La séance peut durer 10 à 20 minutes et toujours sans éjaculation et doit être maintenue aussi pendant 7 jours.

Les exercices de Kegel

Ils permettent aux femmes de lubrifier leur vagin pendant l’acte sexuel et aux hommes de retarder l’éjaculation. Le processus consiste à contracter les fesses pendant 10 secondes.

S’abstenir de la relation sexuelle

Ici, il faut éviter toute relation sexuelle pendant un temps déterminé pour diminuer la peur associée à l’acte sexuel. Le couple peut aussi chercher à effectuer d’autres types de jeux sexuels.

Plus de préliminaires

Cela implique plus de caresses, de câlins, de baisers. Le couple peut découvrir ensemble leurs zones érogènes pour les stimuler davantage : les seins, la face postérieure de la jambe, la face interne de la cuisse, etc.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*