Le problème de l’apprentissage


En tant qu’être humain, nous apprenons tous, dès la naissance, à être guidé sur le chemin de notre vie et recevoir des instructions nous dictant ce que l’on peut ou ne peut pas faire.

Et il en est de même pour le contrôle de notre corps.

Etant petit, on apprend à être propre et à retenir notre envie d’aller aux toilettes. On apprend à marcher, courir et à utiliser des couverts pour manger. On apprend également à rouler à vélo.

Bref, tout nous est patiemment inculqué, jusqu’à ce que nous arrivions à réaliser ces différents mouvements avec notre corps.

L’erreur est permise et la patience est de mise.

Cependant, le problème de l’éjaculation précoce n’est pas traité de la même façon.

Premièrement, parce que le sexe est un sujet tabou, même entre parents et enfants et que les discussions à ce sujet (s’il y en a) se limiteront au strict minimum.

Deuxièmement, parce qu’il existe un manque crucial de connaissances à ce sujet. Et bien qu’il existe des sexologues pouvant aider leurs patients à passer au dessus de leurs craintes, les connaissances concernant les méthodes physiques (qui doivent être accompagnées de méthodes psychiques ou mentales) sont encore très limitées.

Donc, lorsque l’homme se retrouve face au problème de l’éjaculation précoce, il ne sait tout simplement pas vers qui se tourner. Il est perdu et se renferme dans son problème, se disant qu’il est une des rares personnes à le posséder puisque personne n’en parle.

La vérité, c’est qu’il existe un très grand nombre d’éjaculateurs précoces et qu’un petit pourcentage de la population masculine arrive réellement à contrôler son éjaculation.

Une autre vérité, c’est que n’importe quel homme est capable de contrôler son éjaculation.

Cela ne veut pas dire qu’il y arrivera dès le premier, le deuxième ou même le vingtième essaie.

Vous n’avez probablement pas réussi à rouler à vélo dès la première fois.

Réussir à contrôler son éjaculation

Pour arriver à contrôler son éjaculation il faut:

-suivre une méthode efficace tant sur le point physiologique que psychologique

-avoir confiance en soi et en ses capacités à réussir

Apprendre à contrôler son corps pour stopper l’éjaculation précoce est un processus qui peut être long, fait de hauts et de bas mais qui vous permettra d’enfin vous libérer totalement.

C’est un apprentissage d’autant plus difficile qu’il est généralement fait seul, dans la discrétion la plus totale, c’est, dans la plupart des cas, un apprentissage personnel.

Pour les hommes qui sont dans une relation stable et savent mettre leur fierté de côté, il peut être fort utile de faire participer votre compagne lors de l’apprentissage car le passage du contrôle seul au contrôle lors d’un rapport est souvent le plus délicat et le plus frustrant.

C’est dès lors une bonne idée de s’entraîner à contrôler le muscle pubo-coccygien alors que votre partenaire pratique la masturbation ou la fellation.

Pour les hommes célibataires, ne désespérez pas et continuez à suivre votre entraînement, pas deux fois, dix fois ou trente fois mais jusqu’à ce que vous arriviez à totalement contrôler votre éjaculation en toute situation.

En résumer, apprendre à contrôler votre éjaculation, c’est vous contre votre pire ennemie: vous-même.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*